Accueil
Journal de la chaloupe armée
Brick Le CYGNE
LA RENOMMEE
Outillage
Sites Amis
Fabrication des caronades
vidéos marines

 

  • XXIII - Les caissons  -  2ème partie  -

          le dessus du caisson du fond 

 

                      Je vais m'apercevoir plus tard que j'ai fait une erreur en faisant maintenant le dessus de ce caisson, en effet il faut faire avant le couronnement arrière, car ce dessus de placard doit encastrer les demi-lunes de davier. Tant pis pour moi, cette pièce ne peut-être décollée sans risquer de la casser, il n'est pas question de mettre de l'eau. Il faudra que je fasse le passage de ces pièces après, quand on est ....bête ( en fait, je n'ai pas employé ce terme).

 

                    On peut le faire maintenant, mais ne pas le coller. Attendre la confection des demi-lunes pour pratiquer les encoches avant le collage.      

                     Normalement, je devrais faire les supports de pierriers maintenant, mais j'ai envie de couvrir le caisson du fond. Pour les supports, je verrai après.

                            Comme pour le petit plancher de l’avant nous allons coller les deux planches entre elles, auparavant, seulement ensuite, nous la mettrons en forme.

                             175 – collage des planches pour le dessus du caisson arrière.

                Il faut faire une profondeur assez importante, car ce dessus du caisson déborde en façade et débute même le dessus des caissons latéraux.

                                    176 – ajustage extérieur du dessus du caisson arrière

                Comme pour le mât de misaine nous allons faire des cales d’étambrais au  tapecul. Nous allons opérer comme  sur les photos 147 et 148. Comme précédemment nous commençons par le trou, puis nous dégageons la couronne.

                 Pour faciliter la fabrication, vous placez la mèche, protégée dans un étau, une planchette percée du même diamètre en protection, il n’y a plus qu’à réduire la couronne d’une manière égale. Ensuite, on diminue l’épaisseur de la couronne en la passant au bout de son doigt sur un papier de verre.

                 Il ne reste plus qu’à rabattre le côté extérieur pour lui donner un petit arrondi.

                          177 – confection des cales d’étambrais du tapecul

                  En plaçant la mèche dans le trou que l’on a fait pour le passage du tapecul, on fait coulisser la petite couronne.

                   On découpe la planchette. Il faut dégager la partie centrale du traversin arrière. Ce passage servira à crocheter la chaloupe.

                    Avec le même tarabiscot qui nous a servi pour les bancs, nous faisons la moulure ¼ de rond.

                    Il faut faire attention, car si cela ne pose pas de problème sur la façade il en va autrement pour le retour, car vous n’êtes plus dans le sens des fibres. Il faut y aller doucement et s’aider du bout d’une lame de cutter, ou d’un outil tranchant, ainsi que d’une petite lime très fine.

                                        178 – finition du dessus du caisson arrière

                     La pièce terminée, je la passe à la teinture.

                   Nous allons maintenant presque tout coller : marches pieds, bancs, épontilles, ainsi que l’emplanture du grand mât. Je passe au fond dur le dessus du caisson arrière que nous venons de confectionner.

                  Comme il y a encore du travail sur certaines pièces, nous ne les collerons pas encore. Les pièces sont les suivantes :

                           - Les courbatons; --> Ils n'ont pas encore reçu leurs moulures, et ceux de l'avant et de l'arrière n'ont pas encore les échancrures des supports de pierriers.  

                           - le premier banc de l'avant et le dernier de l'arrière; j'attends que les supports de pierriers soient faits.                       

                                                   Sur la photo qui suit, toutes les pièces sont collées sauf celles qui viennent d'être mentionnées, qui elles, sont simplement posées.

                                          179 – vue arrière après collage des superstructures

                Vous pouvez voir (maintenant quer j'ai un nouvel appareil photo qui fait les macros), que nous avons échancré l’emplanture du grand mât pour l’encastrement de l’épontille correspondante.

                             180 – détail de l’emplanture du grand mât

                             181 – vu de l’avant,  après collage des superstructures

                  Nous nous sommes amusés à avancer les caissons, mais là, on est coincé il faut tout de même se mettre à faire les supports de pierriers. En effet, sans les supports des pierriers  on ne peut plus avancer ces placards et coffres arrière, ni mettre en place le courbaton avant.

                  Donc chapitre suivant --> les supports de pierriers 

Haut de page                    Sommaire du Journal                      Accueil         .

                                                      Chapitre suivant

 

XXIII - Les caissons - 2ème partie
© 2018