Accueil
Journal de la chaloupe armée
Brick Le CYGNE
LA RENOMMEE
Outillage
Sites Amis
Fabrication des caronades
vidéos marines

 

  • XXIV -  Supports de pierriers

                                   - échancrures et mise en place des courbâtons

                 Avant de faire les capots qui fermeront nos caissons latéraux nous devons faire les supports de pierriers. Hé oui, obligé ! En effet, certaines parties fixes des capots devront être échancrées du passage de ces supports, notamment les traverses des supports arrière. Dans la foulée nous ferons les supports avant. Cela nous permettra d’échancrer et de mettre en place les courbâtons avant.

 

                    Si les supports  arrière ne présentent pas de difficultés, ceux de l’avant sont plus délicats à faire. Pour ce chapitre il y aura quelques explications, mais surtout des photos.

 

                                         A -  Supports de pierriers arrières

 

                    Pour la confection de ces supports nous prendrons :

 

                          -   la planche n° 4. Notamment le 3ème plan en haut à gauche pour l’arrière.

 

                         -    ainsi que l’avant de la planche du bas.

 

                Les supports faisant 4,5 mm nous prendrons une planchette de 4.5 mm x 7 mm.

 

                    Dans un premier temps nous allons nous préoccuper uniquement de la partie inférieure du support. Celle qui va du bas jusqu’au-dessus de la serre bauquière. Par des essais nous lui donnerons le bon profil. Comme vous pouvez le constater sur la photo n°182, après m’être assuré que la chaloupe est bien horizontale, j’ai placé une équerre pour vérifier la bonne verticalité de notre support.

 

 

                           182 - recherche du bon profil de la partie inférieure

 

                   Vous remarquerez sur le plan que dans sa partie supérieure le support vient se coller sur la dernière vaigre qui n’existe pas encore et qui fera 1 mm d’épaisseur. Il faut donc entailler la partie que nous venons de profiler pour qu’elle s’encastre dans la serre bauquière pour venir toucher cette dernière vaigre.

 

                  Nous allons placer une petite latte provisoire d’1 mm d’épaisseur qui représente la future vaigre et rechercher la dimension de l’entaille (voir photo 185)

 

                      Une fois la profondeur de l’entaille trouvée, nous plaçons notre support dans un étau et nous faisons dépasser la partie déjà profilée de l’épaisseur de l’entaille. Il restera à arrondir légèrement cette entaille pour suivre le profile. Quelques photos seront plus explicites.    

 

 

                                            183 - confection de l'entaille

 

 

                                                     184 - l'entaille terminée

 

 

                                            185 - essais de positionnement.

 

                      Pour la partie supérieure nous allons prendre les dimensions sur le plan que nous vérifierons au pied à coulisse. Nous allons tailler le morceau de bois plus long d’1mm ou 2 mm que nous ajusterons bien plus tard.

 

 

 

                            186 - report de mesures du haut du support bâbord arrière

                                                           - plan G. Delacroix

 

                      Pour la confection de l'octogone, remarquez que si le support est biseauté sur toute sa partie intérieure, il n’est biseauté qu’au-dessus de la préceinte pour sa partie extérieure.

 

                     Nous biseauterons donc en conséquence. Avec le pied à coulisse nous vérifierons bien que les faces de l’octogone sont bien parallèles et distantes de 4,5 mm, les angles doivent restés vif. Il est impératif d’obtenir ce résultat.

 

 

                                      187 - parallélisme et bonne dimension

 

                       Une fois la pièce terminée, il faut percer avec une mèche 1 mm le centre de l’octogone pour le passage du montant du pierrier en laiton. On peut voir le perçage sur la photo n° 188.

 

 

                   188 - essais de positionnement du support de pierrier bâbord arrière

 

                                    B -  Supports de pierriers avant

 

                             Les supports de pierriers avant ont une forme un peu plus complexe. Il suffit de diviser les tâches. La largeur de 7 mm de la baguette ne sera peut-être pas inutile.

 

                       Nous utiliserons les mêmes principes que pour ceux de l’arrière.

 

                       Dans un premier temps nous rechercherons le biseautage grossier à dégager

 

 

                            189 - mise en forme grossière de la partie basse

 

                      Contrairement aux supports de l’arrière, les supports de l’avant enserrent la serre bauquière et donc nous dégagerons ce passage.

 

                     Il est temps d’affiner le profil inférieur de notre support, et de vérifier qu’il s’adapte bien à la paroi de la chaloupe. Je rappelle que les supports de l’avant, comme ceux de l’arrière s’appuient en partie haute sur la dernière vaigre qui n’existe pas encore. Les essais, in situ, avec la petite planchette de 1 mm, nous montrent qu’il faut ajuster notre support à la courbe de cette vaigre.  

 

 

                                         190 - mise en forme de la partie inférieure et du passage de vaigre

 

                       Pour l'instant nous profilons toute  la partie supérieure comme pour le passage de la vaigre. La partie octogonale se fera ultérieurement. 

 

           

                                         

191 - partie inférieure - passage serre bauquière et vaigre

                      

                                   Il est temps de faire la partie octogonale et d'ajuster l'ensemble.

 

                                  Vous pouvez voir sur la photo n° 192 que nous vérifions que la chaloupe est bien horizontale avec le petit niveau de surface, et nous contrôlons la verticalité de notre support avec l'équerre. Pour ce positionnement nous avons mis en place notre gabarit qui simule la dernière vaigre de 1 mm d'épaisseur.

 

 

                                                   192 - positionnement    

 

                     Voila deux supports de pierriers pratiquement terminés et légèrement plus grands en hauteur.

 

                      Je dis bien hauteur, car il faut veiller à ce qu'ils ne soient pas trop larges, je veux dire trop espacés du bordage extérieur. N'oubliez pas qu'ils doivent s'encastrer avec les courbâtons avant qui eux ne sont pas trop larges. Une fois l'encoche faite, il ne restera que 2 mm de bois aux courbâtons. De plus il faut laisser le passage de la moulure. Là c'est juste ! 

 

                     Bien sûr, il y a 2 supports avant et 2 supports arrière.

                           

 

  193 - deux supports de pierrier l’un arrière l’autre avant

 

                       Comme je vous l’ai indiqué, mes supports sont légèrement plus grands. Sur la photo n° 193 vous pouvez distinguer le trait supérieur théorique pour chaque support. Ils seront ajustés une fois mis en place. Donc le cerclage de laiton qui se trouve en partie haute ne pourra être fait qu’après cet ajustement.  

 

                      Nous allons coller et positionner les supports de pierriers :

                 

                      Collage des supports arrières :

 

                     Ces 2 supports vont se trouver encastrés dans les 2 traverses de supports (parties fixes des dessus de caissons). Comme l'indique le plan il faut qu'ils soient bien placés au milieu de ces pièces. Pour ne pas nous embêter et ne pas faire d'erreur au moment du collage nous allons faire un petit gabarit. En effet nous aurons assez de la surveillance de la verticalité du support.

 

                     Pour faire ce gabarit, pas de problème :

 

                     Les traverses de supports font 7,4 mm de large. Notre support de pierrier, donc l'échancrure, fait 4,5 mm d'épaisseur, donc  :

 

                                          7,4 mm- 4,5  mm = 2,4 mm. qui reste de bois

 

                                          Il suffit de répartir cette dimension de chaque côté du support, en divisant l'espace en 2, soit 1,2 mm

 

                     Nous ferons dans une chute un petit gabarit de 1,2 mm d'épaisseur que nous placerons  entre le dernier courbâton (non encore collé) et notre support de pierrier. Ainsi nous ne nous occuperons que de la verticalité de notre support. Voir photo n° 194.

 

 

  194 - positionnement et collage du support de pierrier  bâbord arrière     

 

                      Pour les supports de pierriers avants, il suffit qu'ils soient à égales distances des deux bancs qui sont de chaque côté, et placés bien vertical.  

 

                      On colle donc le banc avant, celui qui supporte les ferrures.  

 

                      Pour l'instant nos courbâtons ne sont ni moulurés ni collés. 

 

                     Avant de faire cela il faut faire les échancrures dans les courbâtons avants pour permettre le passage des supports de pierriers. Sans être compliqué, c'est délicat.

 

                     Comme je l'avais indiqué précédemment, la marge de manoeuvre est assez faible. En effet si le support de pierrier est trop éloigné de la muraille le courbâton sera coupé en deux. Même chose si le courbâton n'est pas suffisamment large, d'autant qu'il faut garder l'espace pour la moulure. Là c'est une question de mm. Respectez le plan à la lettre.

 

                    Mon courbâton étant bien et le support de pierrier convenable, je n'ai pas envie de refaire ces pièces. Il faut donc que l'échancrure soit bonne. Je vais donc faire un petit gabarit (encore !) en papier.

 

                     Les photos et leurs légendes sont suffisamment explicites.

 

                          195 - Recopie du profil du courbâton tribord

 

                                           196 - recherche de la position de l'échancrure  

 

                

                                197 - report sur le courbâton tribord   

 

    

                              198 - le courbâton tribord avant a reçu son encoche.      

                      Nous allons effectuer les moulures des courbâtons avec le tarabiscot 1/4 de rond, sauf les 2 courbâtons de l'arrière.

                     Même chose que pour le dessus du caisson arrière, c'est à dire : 

                     Pas de problème lorsque l'on travaille dans le sens du bois, délicat lorsque l'on s'en écarte.

                    Attention au courbâtons arrières. Si les courbatons sont moulurés sur les côtés intérieurs libres, les courbâtons arrières n'ont pas de moulures sur la partie qui est en contacte avec les capots de caissons.

                    On teinte les courbâtons sauf le dernier de chaque côté, et on les passe au fond dur, une fois tout cela bien sec .......

                    On colle, sauf les courbâtons de l'arrière et le dernier banc.

                 Voila notre chaloupe avec les supports de pierriers en places. Tout est collé sauf :

                           - les deux courbâtons arrières, qui ne sont ni teints ni moulurés non plus d'ailleurs.

                           - le dernier banc de l'arrière, on ne sait jamais, si on a besoin d'être à l'aise.

                             199 - La chaloupe avec les supports de pierriers  1   

 

     

                               200 - La chaloupe avec les supports de pierriers  2    

 

                    Les supports de pierriers étant plus haut de 1 mm ou 2 mm, nous attendrons qu'ils soient bien dimensionnés pour placer le petit cerclage en laiton qui se trouve en haut.  

 

             

                Haut de page                    Sommaire du Journal                      Accueil     

                                                                 Chapitre suivant 

 

XXIV - Supports de pierriers
© 2018