Accueil
Journal de la chaloupe armée
Brick Le CYGNE
LA RENOMMEE
Outillage
Sites Amis
Fabrication des caronades
vidéos marines
Pub a mettre en haut de chaque page :

 

Pour le comptage google :

La Renommée

 

STRUCTURE DE LA POUPE

 

                  Après un peu plus d’un an d’interruption, et un peu d’avancement du Brick « Le Cygne » je reprends  la frégate.

 

                                                CONFECTION DES CORNIERES.

 

                  Que sont les cornières ?

 

                  Pour reprendre la définition de M. Boudriot, «  il s’agit des deux pièces qui forment l’angle existant entre la façade de la poupe et le flanc de la frégate. »

 

                  J’avoue qu’en commençant la frégate je me doutais déjà qu’il y aurait un problème à cet endroit. D’ailleurs M. Boudriot indique dans la monographie « un patron devra être pris sur le modèle, en s’aidant des dessins. » En clair, là il va falloir se dé…brouiller.

 

                  Alors je me suis documenté bien sûr. En commençant par l’ancien et le nouveau forum de M. Delacroix.

 

                  Il y a ce topique :

 

 

    http://5500.forumactif.org/t512-fabrication-des-montants-de-corniere-et-autre-pieces-gauches-v2?highlight=corniere" target=?? target="

 

 

                  Il est très bien fait, tout y est expliqué, sauf que je n’ai pas le talent pour réaliser ce genre de pièce, dans la masse pour qu’elles s’emboîtent parfaitement comme à l’usine.

 

                  En effet, il s’agit d’une pièce qui est torve de tous les cotés, de plus, la base n’est pas perpendiculaire à la lisse d’hourdi. En outre, il faut deux blocs de poirier assez important.

 

                 Après quelques tentatives :

 

 

 

                                               R 73 – des loupés

 

                  J’ai compris qu’il me fallait trouver une autre méthode.

 

                  J’ai décidé, du moins pour l’épaisseur, que les cornières seraient misent en formes une fois posées.

 

                  J’ai calculé que chaque cornière peut être façonnée dans une planchette de 10 mm d’épaisseur.

 

                  J’ai donc découpé les-dites cornières selon leurs profiles, mais en conservant du gras. Du gras également pour ajuster la base.

 

 

               R 74 - La découpe initiale.

 

                  Pour les positionner, je suis parti du principe qu’il me fallait deux points. D’une part la base dans l’encoche de la lisse d’hourdi, et le point haut. La partie basse je l’ai déjà. Pour la partie haute, il suffit de positionner le plan en trois dimensions.

 

                  Une planche indiquant la ligne d’eau n° 14 était déjà installée, en plus de celle n° 10. Elle n’est pas nécessaire.

 

                  Il suffit donc, de photocopier le plan de la structure de la poupe, de la couper au niveau de la ligne d’eau n° 14, et de la placer perpendiculaire en reportant au compas la distance arrière du point haut.

 

 

                        R 75 - Photocopie de la structure de la poupe.

 

                  Nous avons positionné des pinces qui vont nous permettre d’appuyer les cornières. Elles sont disposées de telle sorte que le la pièce de bois découpé recouvre tout du long la cornière du plan.

 

                  Il faut calculer l’angle de la base sur la lisse d’hourdi, et celui qui sera parallèle  à la poupe. Pour ce dernier angle je ne pratique que la partie haute qui repose sur la photocopie de la structure. Le reste se fera les pièces mises en place.

 

 

                           R 76 - façonnage des angles bas et hauts.

 

                  Bien évidemment, le problème qui va se poser est que je vais poncer les pièces sur place, et ce n’est pas les quelques millimètres carrés de colle à la base qui résisteront à ce traitement. Pour renforcer le collage j’ai chevillé les cornières à la lisse d’hourdi.

 

 

                  R 77 - percement de la lisse d'hourdi pour le chevillage.

 

                   Pour le chevillage, j’ai utilisé, comme pour les couples de l’arrière du hêtre qui est un bois dur.  Deux cures dents ont fait l’affaire. Je reconnais que 2 mm de diamètre au 48ème faisant 96  mm en réelle c’est un peu excessif. On va dire que c’est de grosses chevilles. Au moins cela devrait tenir si on ne ponce pas comme un sauvage.

 

 

                                   R 78 - Les cornières collées et chevillées.

 

                  Il faut maintenant déterminer le profil de ces cornières. Rien de plus simple. Il suffit de refaire une photocopie du plan de la structure arrière. Ce plan est coupé au niveau de la ligne d’eau n° 14. J’ai fait des traits tous les 3 mm environs.

 

 

 

                         R 79 - Plan pour le profil des cornières.(monographie J Boudriot)

 

                  On coupe au cutter les unes après les autres les lignes ainsi définies en supprimant la partie haute. On présente ce plan sur les cornières en veillant à la perpendicularité de l’ensemble. Une fois les repaires fait sur le haut du plan, on découpe une bande de 3 mm et on recommence.

 

                  On marque ainsi d’un repaire sur les cornières leur profile de 3 mm en 3 mm.

 

 

                              R 80 - Profils des cornières.(monographie J Boudriot)

 

 

                                                  R 81 - Tracé des cornières.

 

                  J’ai procédé à la mise en forme latérale des cornières de la ligne d’eau 14 à la partie supérieur. Attention c’est fragile.

 

 

                                                R 82 - Mise en forme cornières - 1

 

                  Après avoir démonté le ligne d’eau n° 14, j’effectue, dans les mêmes conditions le traçage de la partie basse des cornières. Il s’agit du profil latéral.

 

 

               R 83 - Traçage du profil bas des cornières (monographie J. Boudriot)

 

                  Nouveau ponçage.

 

 

                                               R 84 - Profile général des cornières 1

 

                  Il est bien évident que je n’ai effectué que les ponçages latéraux. Il restera à effectuer les mises en formes perpendiculaires à la coque pour ces deux pièces. A savoir la face extérieure de la poupe lorsque les autres pièces seront montées, et ensuite diminuer l’épaisseur des pièces à l’intérieur conformément aux plans.

 

 

                                         R 85 - Profile général des cornières 2

 

                  Je vais continuer la poupe par la fabrication des jambettes, en commençant par celles du milieu. Elles sont reliées à leur base par un petit massif dans lequel est percée la jaumière.

 

Pour la structure de la poupe je commence par les jambettes et le massif dans lequel sera percé la jaumière.

 

J’ai choisi de réaliser cette pièce avant de la coller définitivement. J’imagine qu’il me sera plus simple de cette manière, et surtout de ne rien casser. La poupe me semble trop fragile pour la mettre en forme, et percer la jaumière sur place.

 

Donc voici la pièce brute.

 

 

                           R 86 - Massif de la structure arrière brut

 

                  Percement de la jaumière

 

 

                     R 87 - Massif de la structure arrière percé de sa jaumière

 

                  Il reste à installer les 4 autres jambettes

 

 

                           R 88 - Cornières et jambettes - vue extérieure

 

 

                             R 89 - Cornières et jambettes - vue intérieure

 

                  Les cornières ne sont pas encore à leurs bonnes épaisseurs.

 

                  Avant de faire le couronnement de la poupe, je vais placer les baux, pour rigidifier l’ensemble.

 

                  A plus tard.

 

 

HAUT DE PAGE                               SOMMAIRE DE                                ACCUEIL

                                                      LA RENOMMEE 

 

 

                              

 

 

R5 - Structure de la poupe
© 2018