Accueil
Journal de la chaloupe armée
Brick Le CYGNE
LA RENOMMEE
Outillage
Sites Amis
Fabrication des caronades
vidéos marines

 

  • XXII - épontilles

                                Les épontilles sont les petites colonnes moulurées placées sous les bancs qui supportent le poids du canon et de ses glissières. C’est la raison pour laquelle il n’y en a pas sous les deux derniers bancs.

                        Les épontilles n’ont pas toutes la même grandeur, en revanche les parties moulurées ont toutes les mêmes  dimensions.

                               Nous allons commencer par l’épontille de l’avant. Elle est placée sur le petit parquet, près de l’emplanture du mât de misaine. Je facilite toujours mon travail par des petits gabarits. Une chute fera l’affaire.

                                 169 – gabarit pour la première épontille

                  Sur cette photo on voit la partie avant, notamment les courbâtons.

                  Ils sont posés, mais non fixés, ils leur manquent la découpe pour le passage du support de pierrier, ainsi que la petite mouluration sur la face interne qui se fera plus tard.

                   Sur ce gabarit on reportera en bas et en haut, les emplacements des moulures.

                Les épontilles vont avoir un diamètre de 1,5 mm. A cette dimension, je trouve qu’il est difficile de faire la cheville de chaque bout, en bois. J’ai donc percé  un trou à chaque bout de 0,4 mm pour y mettre  mon éternel fil de laiton de 0,4 mm.

                Sur la photo 170 (un peu floue, c'est juré je change d'appareil)), vous pouvez néanmoins deviner le gabarit, les moulures en face des traits du gabarit et les deux petits bouts de laiton  à chaque extrémité.

                            170 – confection de la première épontille.

                    Les épontilles sont faites soit avec une perceuse, soit bien sûr avec un tour pour ceux qui en possèdent un ou qui en ont l’accès dans un club.

                    Il est possible de faire un montage qui consiste à fixer la perceuse horizontalement et à mettre en face à distance, un morceau de bois percé d’un trou légèrement supérieur au diamètre de l’épontille. Ce morceau de bois a pour but de maintenir le bout de l’épontille. Si votre trou dans le bloc de bois est trop large, l’épontille va vibrer et casser ou les moulures ne seront pas régulières. Si le trou est trop juste, soit vous cassez, soit le bois chauffe et brûle.  Vous faites des essais.

                    Vous pouvez également, sans aucune machine faire les épontilles en tenant le morceau de bois d’une main, et de l’autre,  avec une lime et du papier de verre, profiler la baguette. Cela ne pose pas de problème, c’est simplement plus long.

                     Avant de mettre les morceaux de laiton à chaque bout, vous placez chacune des épontilles sous son banc. Elles doivent se placer exactement, sans lever le banc, ni flotter.

                Sur la photo 171, nous voyons une épontille fixée à son banc par la petite cheville en laiton et collée. On aperçoit le fils de laiton en haut de l’épontille qui servira de cheville avec la carlingue du fond. Bien sûr, il faut veiller à la perpendicularité. Comme le perçage du banc ne doit pas traverser celui-ci, j’ai utilisé un outil à main que vous voyez en noir.

                Devant se trouve le gabarit.

                                             171 – collage d’une épontille à son banc

                Voilà l’ensemble  bancs, épontilles et courbâtons prêt à être mis en places et teinté.

                                172 – ensemble : bancs, épontilles et courbâtons non moulurés.

                Nous allons maintenant installer les bancs avec leurs épontilles.  Comme nous avons une petite cheville en laiton au bout de chaque épontille, nous positionnons d’abord l’épontille et son banc pour rechercher la perpendicularité. Je n’ai bien sûr aucune équerre de cette taille, je m’en confectionne une en papier de la taille désirée. Et je marque l’emplacement de la cheville.

                      173 – recherche de l’endroit de perçage pour la cheville en laiton

                Nous allons maintenant procéder au perçage à 0,4  mm pour le passage des chevilles d’épontilles.

                     174 – perçage  pour le passage de la cheville d’épontille

Haut de page                    Sommaire du Journal                      Accueil         .

                                                       Chapitre suivant


 

XXII - épontilles
© 2018