Accueil
Journal de la chaloupe armée
Brick Le CYGNE
LA RENOMMEE
Outillage
Sites Amis
Fabrication des caronades
vidéos marines

 

  • XVI - Emplanture de mât

                Il s’agit, maintenant que le banc est en place de faire le trou dans lequel le pied du mât de misaine va s’encastrer dans le plancher qui est au fond. Comme sur le plan ce mât n’a pas de quête (d’inclinaison) nous nous servirons d’une mèche simulant le mât et d’une équerre ? La mèche étant à la bonne dimension, il suffit, avec la main de faire le trou correspondant.

                                                  146 – perçage pour le pied du mât de misaine

                Pour des raisons de finition, j’ai estimé, bien que cela ne soit pas sur le plan, de faire les cales d’étambrais. Il s’agit des petites cales en bois qui, ensemble, forment une couronne en bois. Dans la réalité, ces cales traversent le plancher et enserrent le mât. Evidemment, nous simplifierons et nous ne ferons que la partie qui dépasse du plancher sous forme d’une simple couronne.

                                              147 – fabrication des cales d’étambrais

                Il faut savoir que pour faire un anneau, il faut d’abord faire le trou à la bonne dimension et découper la couronne après et pas l’inverse.

                                       148 – cales d’étambrais de mât de misaine en place

                Il faut réaliser l’emplanture du grand mât, qui   figure bien sur le plan.

                Cette pièce est légèrement profilée, elle est percée d’un trou carré qui recevra le pied du mât. Elle est fixée à la carlingue  par 4 clous. J’ai pris du fil un peu plus gros pour faire ces clous.

                                                   149 – Emplanture du grand mât

                Je ne fixe pas cette dernière emplanture, d’une part, celle-ci doit être échancrée pour que l’épontille qui lui correspond vienne s’encastrer, nous le ferons en conséquence à ce moment-là, d’autre part cela me rappellera qu’il me faut faire et placer les petits taquets pivotants qui maintiennent les deux vaigres mobiles qui sont de chaque côté de la carlingue. Comme ces taquets sont très fragiles, je les mettrais bien plus tard (photos 165). Je peux donc continuer à passer allègrement l’aspirateur sans crainte de casser. Il y a encore de l’ouvrage ….

                                       ..et des copeaux.

Haut de page                    Sommaire du Journal                      Accueil         .

                                                       Chapitre suivant

 

XVI - Emplanture de mât
© 2018